Dernière modification de cette page : lundi 18 juin 2018.

Ami(e)s apprenti(e)s violonistes « d'un certain âge » ou « d'un âge certain », si vous avez des problèmes d'audition, veuillez écouter ce court enregistrement MP3.

     
Il s'agit de propos de Laurent Cohen, neurologue, sur la notion de « plasticité cérébrale » . France 2, 2009.

À moins de souffrir d'arthrose ou de surdité * sévères (ce qui n'est heureusement pas nécessairement le cas de toutes les personnes âgées), pour quelle raison ne pourrait-on apprendre à jouer du violon (ou autre instrument à cordes frottées) à tout âge et progresser ? Cela demande travail et persévérance associés à une confiance résolument optimiste dans les potentialités du système nerveux humain. Alors que, dans un passé pas si lointain, on affirmait qu'on ne pouvait plus apprendre à jouer du violon après l'âge de l'enfance, démoniaque contre-vérité qui a laissé des traces, sous forme d'idées reçues tenaces, préjudiciables (en raison de ce qu'on a pu appeler « prophétie autoréalisatrice » ) au développement de la pratique de la musique en général et surtout du violon (instrument qui est vraisemblablement le plus difficile à maîtriser, avec ceux de la même famille).

S'efforcer à tout âge de jouer quotidiennement du violon, en réfléchissant bien à ce que l'on fait et en s'écoutant attentivement sans complaisance (ni sévérité excessive prématurée), c'est rester jeune et raisonnablement espérer pouvoir « mourir en bonne santé »... le plus tard possible. Mais après avoir au moins entrevu la lumière entre « sensible » et « suprasensible » . Comme le « pari de Pascal » , c'est un beau pari. Même si l'on ne peut raisonnablement espérer devenir un virtuose en quelques mois ni même en quelques années.

*      À propos de surdité... Mieux vaut éviter les cuivres []
et / ou utiliser des protections auditives [] ou [].
Plus souvent que l'audition, c'est la baisse de la vue qui pose problème quand on prend de l'âge.

Pour le violoniste vieillissant, la baisse de la vue n'est pas seulement préjudiciable à la lecture de la partition : en perturbant la perception générale de l'environnement, elle rend plus difficile l'obtention d'une interprétaion techniquement acceptable et musicalement optimale...
  • Pour notre part, nous ne supportons pas les verres à double foyer et encore moins les verres dits progressifs. Nous pensons qu'il est préférable d'utiliser plusieurs paires de lunettes, chacune étant adaptée à des circonstances différentes et permettant le meilleur confort possible : une pour conduire sa voiture, une pour regarder la télévision, une pour travailler devant l'écran de son ordinateur, une pour lire ses partitions, une pour la lecture d'un livre imprimé en petits caractères, une pour marcher en ville... On peut choisir des lunettes et les commander sur Internet. Voir par exemple : Un étui pour deux paires de lunettes  peut être utile...

  • Après consultation d'un médecin ophtalmologue, l'opération dite de la cataracte  (remplacement du cristallin plus ou moins opacifié par un implant intra-oculaire artificiel) peut être envisagée (et pas seulement à un âge très avancé).
    Voir Coupe schématique de l'œil .
Voir aussi : EMDR ou DRMO  (Désensibilisation et Retraitement par les Mouvements Oculaires).